Cyberattaque corée du sud

L’économie sud-coréenne est cyberattaqué

 

Elle a été momentanément paralysée par une prétendue attaque.

 

La possibilité d’une cyberattaque sérieusement envisagée

Il y a quelques Mercredi de cela, les réseaux informatiques bancaires et de canaux de télévision se sont retrouvés totalement bloqués ou en partie en Corée du sud. L’un des fournisseurs d’accès à internet sud-coréens a également déclaré avoir subi des dommages sur ses systèmes informatiques. La menace qui a plané sur l’économie Sud-Coréenne n’était autre qu’un virus ou un logiciel malveillant, d’après un enquêteur de l’unité cybernétique de la police nationale Sud-Coréenne. En tout cas, il semblait faire référence à une opération de piratage organisée. Cette paralysie des réseaux informatiques s’est déroulée vers 14H, soit 05H GMT. Dans le contexte actuel où il existe de nombreuses tensions entre la Corée du Nord et la Corée du sud, cette dernière a craint une cyberattaque orchestrée par son plus proche voisin. Après les nouvelles pénalités votées au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies à l’encontre de la Corée du Nord, le régime a multiplié ses menaces.

coree_drapeau

 

Les institutions et sites de rencontre pour cibles de cyberattaque

La responsabilité du pays Nord-Coréen dans cette supposée cyberattaque n’est pas démontrée, mais de nombreux soupçons ont déjà pesé sur le pays lors des cyberattaques perpétrées en 2009 et en 2011 contre la Corée du Sud. Ces attaques ont à chaque fois ciblées des institutions financières et des administrations publiques. Le procédé était toujours le même, les réseaux informatiques de ces institutions étaient mis hors d’état pendant une certaine période. En avril 2011, l’attaque de la National Agriculture Cooperative Fédération a paralysé la banque. Elle ne pouvait pas émettre les factures adéquats pour ses clients, suite à la suppression temporaire des relevés des titulaires de cartes de crédit. Ils étaient quelques 5,4 millions. Les paiements aux commerçants se sont retrouvés bloqués par la même occasion. L’éventualité d’une nouvelle cyberattaque Nord-Coréenne reste donc une possibilité à ne pas négliger. Toutefois, le ministère de la Défense n’a pas voulu se prononcer trop tôt.

Autres cas de site de rencontre en Asie attaqué par des cyberhackers.

D’autres cas de cyberattaque se sont avérés en Asie. Notamment en Malaisie en 2014, c’était suite à la disparition de l’avion de la Malaysian airlines, des hackers chinois se sont introduits dans les système pour récupérer les données de l’accident et pour savoir exactement où est ce que l’enquête en était.

D’autres cas de cyberattaque sont plus anecdotique notamment la cyberattaque du site Ashley Madison : détail ici. Le site Ashley Madison est un site de rencontre dédié à l’adultère. Le principe est d’y aller de manière caché et de tromper quelqu’un pour tromper sa femme ou son conjoint.

Ce site est beaucoup plus utilisé par les canadiens et les américains. Les informations de la cyberattaque pourraient être donné à des avocats pour résoudre certains affaires de divorces.

Ce site de rencontres est l’équivalent du site de rencontre français Gleeden ou site de rencontre asiatique.

Peut-être un coup de la Corée du Nord?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *